Système de récuperation de chaleur avec une cheminée ouverte

mardi 11 mars 2008
par  Mécabéniste
popularité : 94%

Avec une telle installation le rendement peut atteindre 30 % (cheminée ouverte : 8 à 10 %, insert 60 %).
Ce système permet de récupérer la chaleur d’une cheminée ouverte. Ceci est particulièrement adapté pour ceux qui veulent installer un chauffage efficace tout en conservant la cheminée d’origine (location par exemple).

Le principe est simple : 1 VMC (Ventilation Motorisée Contrôlée) fait circuler l’air dans des tuyaux au contact du feu. L’air sort du conduit à une température pouvant aller jusqu’à 120° C en cas de feu vif.
Le conduit du bas qui est en contact avec la braise est un serpentin en fonte trouvé dans un magasin de bricolage "classique". Les deux conduits du haut sont constitués de tubes d’acier d’une épaisseur de 4mm (diamètre 90mm coupés à 45° et soudés). Des ailettes soudées augmentent la surface d’échange de chaleur.
Les différents éléments reposent sur une structure métallique soudée. L’ensemble est démontable. Un tiroir surmonté d’une grille est placé sous le serpentin et récupère les cendres.
L’air est acheminé par des gaines flexibles aluminium de la VMC vers les tuyaux récupérateurs de chaleur.
Une sonde de température est fixée sur un conduit de sortie en hauteur (pour que la circulation d’air soit amorcée par thermosiphon). Elle commande la mise en marche et l’arrêt de la ventilation en position auto.
Un tableau de commande comprend 2 commutateurs :
- Un commutateur 3 positions : auto - arrêt - marche
- Marche automatique commandée par la sonde.
- Arrêt.
- Marche forcée.
- Vitesse 1 ou 2 de la VMC.
Un voyant indique le fonctionnement de la VMC.
La VMC aspire de l’air frais de l’extérieur. Cela augmente le rendement de la cheminée et améliore la qualité de l’air de la pièce.
Un clapet anti-retour évite à l’air froid de pénétrer dans la pièce lorsque la cheminée est éteinte. Il s’ouvre lorsque la VMC est mise en route.
Une vanne permet de réduire le débit des conduits du haut car en cas de petit feu (feu sans flamme) ils fournissent moins de chaleur.
Un conduit peut être dérivé ( à l’aide de gaine aluminium) vers une pièce voisine.

PNG - 232.8 ko
Schéma explicatif

Commentaires

Logo de numlemalin
mercredi 6 mars 2013 à 19h58 - par  numlemalin

Désolé pour le retard de la réponse... De notre côté nous avons une sonde de machine à laver le linge (elle ferme le circuit à 28° et l’ouvre aux alentours de 30°) cette sonde doit pouvoir ce trouver dans des magasins d’électronique. Une sonde de température de chaudière doit aussi pouvoir faire l’affaire !

Une simple VMC premier prix situé en amont du récupérateur de chaleur, pilotée par la sonde qui est en aval (sur la sortie) suffit à pulser l’air dans l’installation.

Cordialement

Mécabéniste.

Logo de jmiruch
lundi 19 septembre 2011 à 02h02 - par  jmiruch

bonjour et bravo pour votre installation

Je cherche actuellement le moyen d’équiper mon foyer (système polyflam) d’un pulseur équipé d’une sonde pour l’air chaud récupéré dans 3 bouches de chauffage.
Le constructeur de cette cheminée me propose un pulseur avec sonde hors de prix - 500 euros ! ) et je suis...fauché.
J’ai bien vu que dans des grandes surfaces de bricolage on peut trouver un materiel équivalent pour moins de 100euros. Mais ils sont équipés d’un simple thermostat (sans doute pour fonctionner en extracteur et non en pulseur.
Croyez-vous que je peux trouver une sonde, et où ? et en équiper un tel ventilateur ?
Quel materiel avez-vous utilisé de votre côté ?

cordialement, jmiruch

Navigation

Articles de la rubrique